Les implants mammaires, nouvelle tendance de la chirurgie esthétique

En France, 400 000 femmes ont la poitrine “refaite”. À ne pas confondre avec les prothèses mammaires, qui se trouvent en dehors de la peau, les implants eux se trouvent à l’intérieur. Dans un but esthétique ou pour réparer une mastectomie, la femme et son corps reste une longue histoire ; et si une femme n’est pas satisfaite et a une mauvaise image d’elle même, la première victime à qui elle s’attaque, c’est la poitrine.

Cependant, si cette opération aide les femmes à reprendre confiance en elles et à ré-aimer leur corps, elle n’est cependant pas sans risques. Quelques informations doivent être comprises avant de procéder à ce “remodelage”.

La solution à vos complexes

Si aujourd’hui se refaire les seins est presque une chose banale et commune, elle ne doit pas se faire sur un coup de tête. Même si c’est une opération bénigne, parfaitement sûre et donnant des résultats fiables. Ça reste quand même une intervention chirurgicale, et peut faire l’objet de complications et elle n’est sans doute pas sans risques.

Avant de vous lancer dans cette aventure, assurez vous que c’est ce que vous voulez vraiment. Une opération chirurgicale ne doit pas être un sujet de vos caprices, les résultats sont durables et ne vont pas disparaître au bout de quelques temps. Il faut bien prendre en considération que votre cerveau a enregistré depuis de longues années une image bien précise de vous et de votre taille. Le résultat de cette intervention est instantané (contrairement aux changements dus au sport par exemple), donc votre cerveau n’aura pas le temps de se familiariser avec l’idée d’une plus grande poitrine, surtout si vous passez à plusieurs tailles en dessus à la fois. Le changements trop rapide en plus d’une sensation du “faux” au touché pourrait vous effrayer, et même mener à une dépression post-chirurgicale.

Assurez-vous que le problème n’est pas psychique, c’est à dire, votre manque de confiance est-il vraiment du à votre petite poitrine ou est-ce un problème plus profond que vous souhaitez combler par des seins plus gros ?

Types d’implants mammaires

implants mammaires

Une fois que la décision est prise, que vous êtes pleinement sûre de votre choix, et que votre rendez vous chez votre chirurgien est pris, le moment est venu pour choisir vos futurs seins. Le médecin vous proposera plusieurs modèles que vous allez pouvoir essayer grâce à un soutient-gorge, le but de cette étape est de vous donner une image plus claire de ce qui vous attend.

Il existe deux type d’implants mammaires :

  • Implants mammaires ronds : qui donneront un effet bombé ;
  • Implants mammaires anatomiques : qui donneront un effet plus naturel.

Selon votre type de peau, vous allez choisir votre prochaine taille de poitrine. En effet, si vous avez la peau fine et plutôt fragile, votre choix sera restreint en quelques tailles, parce que sinon elle se lâchera et perdra son élasticité. Tandis que si votre peau est plutôt épaisse et bien ferme, vous aurez largement le choix.

Les prothèses sont constituées de silicone et remplies de gel de silicone. Ce dernier est connu pour donner un effet bien naturel au toucher. Certains implants sont entourés d’une enveloppe en polyuréthane, elle a l’avantage en plus d’adhérer à ce qu’on appelle la glande mammaire, éviter le déplacement de l’implant.

L’opération d’implantation

Les implants peuvent être introduit par différents emplacements :

  • L’aréole ;
  • Le creux des aisselles ;
  • Le sillon du sein.

Sous anesthésie générale, l’opération se fait en une heure ou deux heures selon votre médecin. Vous allez être hospitalisée pour une durée de vingt quatre heures.

Pas trop compliquée, l’opération est presque banale. Cependant, mettez vous en tête que le silicone n’est pas éternel. Il a une durée de vie de 15 ans, 20 ans au maximum. Après cette période, vous allez devoir répéter l’opération avec de nouveaux implants. Une chose de plus, cette intervention n’est pas remboursée par la sécurité sociale.

Après l’implantation

Refaire sa poitrine

Après l’intervention, vous allez ressentir une lourdeur au niveau de la poitrine, car vous êtes habituée à des seins plus légers. Donc, avant de vous familiariser avec ce nouveau poids, vous allez être gênée pour un peu de temps. Quelques douleurs seront également au rendez vous au niveau du thorax, mais rien de vraiment grave. Le médecin vous demandera de garder votre poitrine bandée, et d’éviter toute charge.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *