Ce qu’il faut savoir sur la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative de plus en plus répandue qui survient généralement à un âge avancé de la vie d’un être humain. Il n’y a pas encore de réel remède qui a été trouvé par les chercheurs, et les médicaments prescrits pour les malades sont des anti-symptomatiques. Cependant, il existe des moyens de prévention qui, selon les chercheurs, diminueraient considérablement le risque de contracter la maladie d’Alzheimer et la préviendraient donc.

Ce que vous devez savoir sur la maladie d’Alzheimer

Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est une détérioration des neurones. Cette dégénérescence se passe dans le cerveau au niveau de zones bien précises, celles du langage et de la mémoire. C’est-à-dire que les malades perdent au fur et à mesure leurs capacités à parler et à se souvenir de ce qu’ils ont passé leur vie à faire : apprendre. Chose qui peut être ralentie ou même empêchée, par l’adoption d’un mode de vie sain et équilibré pour votre cerveau lorsqu’il est encore temps. Cela passe forcément par un changement de style de vie. C’est-à-dire commencer à suivre de nouvelles habitudes saines et éviter les facteurs de risques tels que le diabète, l’hypercholestérolémie, l’hypertension artérielle, le tabagisme ou encore l’alcool.

Il vaut mieux prévenir que guérir !

Le principe de base est simple, continuer à stimuler sa mémoire au fil du temps. Tout comme les capacités physiques, la mémoire doit être entretenue et entraînée avec le temps, sinon elle se détériorera.

Privilégiez les activités multitâches qui feront appel à votre sens de communication, d’organisation et à vos capacités d’interaction. Voici quelques exemples très intéressants d’exercice :

  • le continuel apprentissage, stimuler son cerveau en apprenant quelque chose est le plus basique des exercices. Apprendre une nouvelle langue, jouer d’un instrument de musique, se cultiver en lisant ou en regardant les documentaires. L’avantage augmente en même temps que la difficulté de l’exercice ;
  • faites des exercices de mémorisation : entraînez-vous à retenir le nom de pays ou de villes par exemple ;
  • jouez à des jeux qui vous stimuleront intellectuellement comme des jeux de stratégies, des énigmes, des puzzles, des mots croisés Scrabble, Sudoku ou encore des casse-têtes. Ce genre d’activité renforcera vos capacités cognitives.

Observer une personne que l’on aime perdre petit à petit perdre ses facultés cognitives comme cela est très douloureux et éprouvant. Il est donc important de commencer la prévention tôt, surtout lorsque l’on a des prédispositions claires comme citées plus haut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *